Bien choisir son substitut nicotinique sans ordonnance

Bien choisir son substitut nicotinique sans ordonnance

Le substituts nicotiniques sont des médicaments qui aident à palier le syndrome de manque à la nicotine. Faisons le tour de ce qu'il existe sur le marché et des caractéristiques de chaque dispositif.

Publié le 05/06/2021

Les substituts nicotiques sont des aides pour palier à l'envie de fumer. Il en existe différentes formes et différents dosages. Pour qu'ils soient efficaces, il est important de bien choisir celui dont on a réellement besoin. Voyons ensemble comment.

Tout d'abord, voyons brièvement les différentes formes qu'il existe.

  • Le patch

Le patch est sans doute le plus efficace pour diminuer l'effet de manque car il libère de manière constante et prolongée de la nicotine dans l'organisme. Cependant, il ne conviendra pas à tout le monde car c'est un traitement de "fond" qui n'associe pas la gestuelle. On le colle et on n'y touche plus pendant 16 ou 24h. Pour certaines personnes, le rituel prendre dans le paquet et porter à sa bouche est important. Si c'est le cas, il faudra soit choisir un autre substitut seul ou en association à un patch. 

  • Les gommes à mâcher et les comprimés à sucer

Les gommes et les comprimés à sucer sont des substituts qui libèrent très rapidement la nicotine dans l'organisme. Ce qui les rend très utiles pour gérer les envies soudaines. Le comprimé sera un peu plus discret  et n'adhère pas aux prothèses dentaires. Au niveau efficacité, c'est équivalent.

Concernant la gomme, il faut savoir qu'elle ne se chique pas comme un chewing-gum traditionnel, au risque d'avoir des effets secondaires. Tels que irritation de la gorge, et troubles digestifs. Pour bien l'utiliser, il faut mastiquer la gomme LENTEMENT pendant 10 secondes puis la placer entre la joue et la gencive pendant 1 minute. Et répéter l'opération pendant 30 minutes.

Concernant le comprimé à sucer, il est bien de le faire circuler d'une joue à l'autre durant sa dissolution

  • Le spray buccal

Le spray buccal est la forme nicotinique qui libère le plus vite la nicotine dans l'organisme. Il a en plus l'avantage d'être discret et rapide pour son utilisation.

  • l'inhaler

C'est le substitut qui ressemblera le plus à la cigarette dans son mode d'utilisation. Cependant, il a montré en pratique moins d'efficacité que les autres formes. Son utilisation se fait donc plus rare.

Comment déterminer les ou les substituts dont on a besoin?

Un substitut nicotinique doit être choisi en fonction de 3 critères:

  • De votre dépendance à la nicotine.

En répondant à quelques questions simples, votre pharmacien peut déterminer votre degré de dépendance à la nicotine. FAITES LE TEST en cliquant ICI.

Si votre dépendance est légère

Utilisez les gommes, comprimés ou spray à la demande. Les patchs ne sont pas indiqués.

Si votre dépendance est modérée

L'idéal est l'utilisation d'un patch en association éventuelle avec une gomme, comprimé ou spray (faible dosage) à la demande.

Si votre dépendance est sévère

L'idéal est l'utilisation d'un patch en association éventuelle avec une gomme, comprimé ou spray (faible dosage) à la demande.

Si vous ne souhaitez pas utiliser de patch, vous pouvez utiliser que les gommes, comprimé ou spray à plus grande fréquence et/ou dosage plus fort.

  •  Des contre-indications existantes

Les patchs sont contre-indiqués en cas de grossesse sauf si la dépendance est sévère et uniquement avec l'accord du gynécologue. En cas de problèmes cardiaques sévère, d'ulcère gastro-intestinal ou oesophagite, l'avis médical est souhaité.

  • De vos préférences

 Si vous devez beaucoup parler dans le cadre de votre travail, le spray sera plus pratique pour vous que les gommes. Idem si vous avez un appareil dentaire. Par contre si vous êtes déjà une adepte des chewing-gum, pourquoi ne pas remplacer vos gommes habituelles par celles contenant de la nicotine? 

 

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à nous contacter.